Ma prof me manque, hyperattachement à une prof, complètement perdue

Forum scolaire, psychologie scolaire
Lahelis
Messages : 16
Inscription : 05 janv. 2014, 13:11

Ma prof me manque, hyperattachement à une prof, complètement perdue

Messagepar Lahelis » 18 févr. 2014, 12:27

Bonjour à vous,
je poste ce message parce que je suis complètement perdue, je ne sais pas où j'en suis ni où je vais et j'aurais besoin de vos conseils et avis. Je ne sais pas vraiment par quoi commencer, je vais raconter mon histoire dès le début… Maintenant j'ai 16 ans, je suis en terminale.
Depuis 5 ans maintenant ma mère est dépressive, suite au divorce avec mon père. J'ai toujours été ce qu'on appelle une bonne élève: j'avais de bons résultats, les professeurs m'ont toujours bien aimé, et parlaient de moi comme particulièrement mure pour mon âge.
Tout mon collège, je l'ai passé en tête de classe, tout se passait bien en cours, mais à chaque fois que je rentrais je voyais ma mère aller mal, s'enfoncer de plus en plus, et mes relations avec elle allaient en se dégradant. Tout a vraiment commencé quand j'étais en 3ème: il ne se passait pas un mois sans qu'on se dispute vraiment, et j'étais toujours menacée de retourner vivre chez mon père, d'être renvoyée de chez ma mère pour aller vivre chez la personne qui lui a fait le plus de mal… Pendant le même temps, mon père me présentait ses maîtresses en me disant de ne pas en parler, et je gardais tout pour moi: a ce moment mes notes ont commencé à baisser. Des félicitations j'étais passée aux encouragements. Pas grand chose me direz vous, mais ma mère l'a très mal pris. Sans cesse comparée a mes soeurs, j'étais devenue l'idiote de la famille, la fainéante, celle qui n'arrivait à rien parce qu'elle était paresseuse.
L'année s'est quand même finie et je faisais ensuite ma rentrée en seconde.
Cette année la, tout allait en s'empirant: ma mère venait de perdre son travail, et ce n'était plus tous les mois mais toutes les semaines qu'on se disputait, assez violemment, avec la menace encore plus pressante de retourner vivre chez mon père. Mes notes, elles, continuaient de baisser: de 14 au début de l'année, j'étais passée à 10. Dans ma classe, je n'avais aucune amie, a vrai dire j'étais la risée de la classe, et mes professeurs n'hésitaient pas à me faire sentir que ce que je faisais n'était pas suffisant. J'ai voulu parler de ma situation à ma professeur de français, elle m'a dit que ça ne la concernait pas et que c'était seulement parce que je ne faisais pas l'effort de travailler.
Pendant un an je n'a donc rien dit, je prenais sur moi, et je m'étais détachée de tout ce qui m'entourait, malgré tous les reproches de ma mère, mais aussi de mes soeurs et de mon père.
Enfin, l'année dernière, je me dirige vers la première littéraire: cette année, j'étais décidée a mieux réussir.
Tout s'annonçait bien, une classe avec laquelle pour la première fois de ma vie je m'entendais bien, et surtout, surtout, une professeur de français exceptionnelle.
Je n'ai pas de mots pour la décrire: dès les premiers mois, je me suis énormément attachée à elle, plus encore qu'à ma mère. Elle avait remarqué que je manque énormément de confiance en moi, et toute l'année elle a essayé de m'aider de ce côté. Elle connaissait mes difficultés de méthode scolaire, elle n'hésitait pas à prendre du temps en plus pour revoir ce qui n'allait pas, elle me corrigeait des devoirs supplémentaires, et réussissait à anticiper toutes mes réactions. Grâce à elle, est née une véritable passion pour la littérature, mais surtout un attachement que je n'ai jamais connu avant.
J'ai cherché sur internet tout ce que je pouvais trouver sur elle, j'ai trouvé son adresse, plusieurs fois je suis allée au pied de son immeuble, j'ai trouvé une photo d'elle que je garde, et je relis constamment le mail qu'elle m'avait envoyé lors des résultats des épreuves anticipées.
Je vis pour elle, véritablement, et maintenant qu'elle n'est plus ma professeur, que le seul contact que j'ai avec elle est un "bonjour", avec son grand sourire, je suis complètement perdue…
Cette année, j'ai l'impression de m'enfoncer de plus en plus, je n'arrive plus a rien, et, j'ai honte de le dire, mais j'ai commencé à me scarifier, tous les jours, de plus en plus profond.
J'ai déjà pensé à mourir, plusieurs fois, j'ai failli le faire, au dernier moment j'ai renoncé, et j'essaye de tenir et de réussir, pour elle, mais j'ai peur de ne plus y arriver…
Maintenant, en terminale, c'est à une autre professeur que je me suis attachée, autant qu'a ma professeur de l'année dernière: ma professeur de latin.
J'attend chaque cours avec impatience, je ne fais que travailler sa matière, sans arrêt, il suffit que je la vois pour aller mieux, et cette année, c'est la seule professeur à être d'une certaine manière venue vers moi: alors que je venais de rater un contrôle, je me souviens encore du jour ou elle s'est approchée pour me demander "ça va pas?"
Le jour là, j'ai pris peur, j'ai inventé une autre excuse que lui parler du fait que j'avais l'impression d'aller de plus en plus mal…
Quand elle nous a rendu nos contrôles, elle est revenue me voir pour me demander ce qui s'était passé, et pourquoi j'avais raté. Encore une fois, j'ai inventé une autre excuse, j'ai dit que j'étais fatiguée le jour la, et depuis je ne fais que penser à elle.

Je suis complètement perdue, je ne sais plus du tout où j'en suis ni ce que je dois faire: j'ai l'impression que je ne vais plus y arriver, plus arriver à tenir encore longtemps. J'aimerais en parler avec ma prof de latin de cette année, mais je sais que je n'y arriverai pas et je ne sais pas si c'est une bonne idée. A cela s'ajoute le fait que ma prof de français me manque énormément, et ma mère qui va de pire en pire…
Que faire dans cette situation? Ou aller?

Merci de m'avoir lue, et désolée du long texte...

marine2002
Messages : 102
Inscription : 04 déc. 2013, 21:48

Re: Ma prof me manque, hyperattachement à une prof, complètement perdue

Messagepar marine2002 » 18 févr. 2014, 19:30

Sur ta mère je ne peux pas te dire grand chose. Tu sais j'ai le même problèmes que toi, j'ai une prof que j'adore et qui madore qui sinquite des que qqch va mal et en qui j'ai confiance. Si tu pense que c une personne en qui tu as confiance ta prof parle lui et explique lui. C ce que j'ai fait même si c sûrement différent étant donné que je suis en 5eme. Moi aussi tt le profs madorait lannee dernière car j'ai sauté une classe en cours d'Annee et que tt le monde connaissait ma sœur une très bonne éleve. Cette année mes notes ont légèrement baisse mais en français, j'ai rencontre cette prof merveilleuse et qui ne me juge pas car moi aussi je me scarifie. Mais je travaille sa matière à fond elle était prof de lycée et donc elle note super dur la meilleure moyenne est de 16 au premier trimestre alors que j'avais 18 l'année dernière. Tu sais ta mère ne veut pas vraiment que tu partes alors accepté un jour et tu verra sa réaction. et puis il y a une histoire de garde, elle ne peut pas te virer comme sa. Est ce que ta prof connaît tes problème ? Ma prof me manque même le week end elle me manque ct pareille pr toi?? Et moi c cours autant sa passé en 1 minutes autant les cours de math sa me paraît une éternité toi aussi?? Voilà pr l'instant il faut que je sache sa or te répondre un peu plus bisous

jean louis
Messages : 64
Inscription : 03 févr. 2014, 19:19

Re: Ma prof me manque, hyperattachement à une prof, complètement perdue

Messagepar jean louis » 18 févr. 2014, 20:40

Bonjour Lahelis

Je ne suis pas étonné que tu sois perdue. Ce que tu traverses est loin d’être anodin. Malheureusement, il y a un manque de compréhension de la part de tes proches ce qui ne t'aide pas a avoir confiance en toi. Tu ne dois pas culpabiliser quant au divorce de tes parents, ni sur le fait que tu ne sois pas comprise. De plus, ton père t'as mise en porte à faux vis a vis de ta maman en t'obligeant de garder le secret de ses relations. Pas étonnant qu'avec tout ça que tu te cherches et que tu te sois rapprochée de ta professeur. Tu as simplement un grand besoin d’être comprise, écoutée et aussi de reconnaissance, ce que tu n'as pas du avoir depuis quelques temps. Et c'est tout simplement ce que tu retrouves chez ta professeur. Il serait quand bien que tu puisses parler de tout ça avec un professionnel qui t'aiderait à actionner les leviers nécessaire pour que tu retrouves ta vie d'adolescente et pour aussi t'aider à déculpabiliser. Il existe un service gratuit dans les villes. Ce sont les centres médicaux psychologiques (CMP). Ils sont gratuit et cela peut peut être t'aider à passer ce mauvais cap.
Tu ne dois pas penser que tu es l'idiote de la famille, même si parfois c'est ce que l'on te fait ressentir. Je pense que tu as de grandes capacités au vu de ton parcours au collège et qu'il ne faut surtout pas gâcher un tel potentiel mais la priorité est que tu dois retrouver le plaisir d’être une jeune ado sans te faire du mal et pour cela, il faut vraiment, du moins je pense, que tu te confies auprès d'un professionnel . Bien sur, tu peux aussi parler à ta professeur ou à des personnes objectives pour te libérer un peu.
Tu ne dois pas non plus, te faire du mal comme ça (même si c'est plus facile à dire qu'a faire). Tu es en train de te rendre coupable et responsable de choses qui ne sont pas de ta faute.
Je te souhaite bon courage et je reste disponible si tu veux en parler un peu
jean louis

Lahelis
Messages : 16
Inscription : 05 janv. 2014, 13:11

Re: Hyperattachement à une prof, manque, complètement perdue

Messagepar Lahelis » 18 févr. 2014, 23:12

Merci de ces réponses aussi rapides!

Marine2002: Ça fait plaisir de voir que je suis pas seule dans cette situation, a adorer une prof. Pour moi, c'est exactement pareil qu'avec ta prof, mais elle, non, elle ne sait rien de mes problèmes.
La seule chose qu'elle savait c'est que je manque énormément de confiance en moi… je me souviens du dernier cours, où j'étais allée la voir pour la remercier: elle m'avait attrapée par le bras et m'avait dit "je vous ai un peu poussée jusqu'à vos limites cette année, mais j'ai confiance en vous, vous avez des qualités, prenez confiance en vous, vous irez loin je suis sure"… jamais j'avais entendu ça avant.
Dans le mail qu'elle m'avait envoyé, il y a aussi des phrases comme "Je voudrais te redonner du courage mais surtout de l'estime de toi" ou encore "j'ai confiance en toi, essaie de t'accorder un peu plus d'indulgence"… C'est la première personne, et la seule à m'avoir dit ça, je n'arrête pas de repenser à ce mail, à ce qu'elle m'avait dit.
Quant à ma professeur de latin de cette année, elle aussi m'avait demandé une fois de venir la voir à la fin de l'heure, pour me dire que je devais prendre plus d'assurance. Pendant tous les cours, elle vient me voir, à part, pour me demander de traduire déjà le texte qu'elle a donné, et m'encourage énormément: elle et ma professeur de français de l'année dernière sont les seules personnes vraiment qui se soient comportées comme ça avec moi.

Pourtant d'une certaine manière, je suis quand même coupable de ce qui arrive à ma famille: ma mère elle même l'a dit, sa vie serait beaucoup plus facile sans moi. Je ne dis pas qu'elle ne m'aime pas, ou quoi que ce soit, parce que je pense que si, même si elle l'exprime à sa manière, seulement il faut bien l'admettre je suis une contrainte quand même, et je ne suis vraiment pas au même niveau que mes soeurs, donc d'une certaine manière j'ai vraiment l'impression de décevoir les attentes de ma mère.

Aller à un CMP, j'y ai pensé, mais ma mère se demandera pourquoi je rentre plus tard… et est-ce anonyme? je ne voudrais pas que ma mère soit au courant, je ne voudrais vraiment pas que ma mère connaisse ma situation, je ne sais pas vraiment comment expliquer mais j'aurais vraiment honte qu'elle le sache, elle, mais aussi toute ma famille, et mes amies.
Pour tout le monde je suis celle qui passe son temps a plaisanter, je suis "la folle qui fait rire tout le monde" et qui remonte le moral de tout le monde autour, personne ne se doute de rien: a la réunion parents-profs, ma professeur principale a même fait remarquer a ma soeur combien je suis une élève qui sourit tout le temps et qui est heureuse… tout le contraire donc, mais le fait que des personnes puissent savoir que je ne suis pas véritablement comme ça me fait peur…

Merci encore une fois de vos réponses. J'ai essayé d'être synthétique, je crois que ça n'a pas marché

jean louis
Messages : 64
Inscription : 03 févr. 2014, 19:19

Re: Hyperattachement à une prof, manque, complètement perdue

Messagepar jean louis » 19 févr. 2014, 06:38

Bonjour
tu sais, je ne vois pas comment tu peux etre responsable de ce que dit ta maman. Tu es la et elle devrait en etre fiere. De plus chaque enfant est different, certains reussissent mieux que d'autre et c'est la vie, c'est comme ca.
Tu as largement les capacites de reussir et je pense que tu leur prouveras dans un avenir proche.
Tes besoins d'etre valorisée et rassurée sont tout a fait normal et c'est pour cela qu'il faut que tu te rapproche de quelq'un qui t'aide a passer ce mauvais moment. Peut etre que dans ton lycee tu pourrais faire appel a une psychologue, ca vaut peut etre le coup de se renseigner ?
En tout cas, je ne vois pas pourquoi tu dis ne pas avoir ete sympathique !
Ce que je vois est plutot le contraire. Tu es simplement une jeune fille perdue qui demande un peu d'aide et de soutien. Je trouve cela plutot adulte et responsable de ta part.
Ne baisse pas les bras et nous au courant.

Lahelis
Messages : 16
Inscription : 05 janv. 2014, 13:11

Re: Hyperattachement à une prof, manque, complètement perdue

Messagepar Lahelis » 19 févr. 2014, 08:46

Je sais bien, mais quand on vit dedans j'imagine que c'est plus difficile de prendre le recul nécessaire pour relativiser.
Pour ce qui est de l'avenir, je n'en sais pas grand chose: une chose est sure, grâce à ma prof de l'année dernière j'ai vraiment réussi a remonter, et j'envisage une classe prépa l'année prochaine, mais je ne sais pas vraiment comment je le vivrai… enfin, il faut tenter.
En parler à mon lycée, oui, pourquoi pas, mais ces "problèmes" sont quand même beaucoup moins importants que d'autres, ça ne risque pas de paraître un peu ridicule d'une certaine manière? Je veux dire il y a des personnes qui perdent leur parents, a qui il arrive de véritables drames: mes parents ont juste divorcé, à côté ce n'est rien…

Je ne disais pas de pas avoir été sympathique -quoique peut-être aussi d'ailleurs- mais juste ne pas avoir synthétisé, et avoir écrit de nouveau un énorme paragraphe ^^

Merci encore pour cette réponse rapide!

marine2002
Messages : 102
Inscription : 04 déc. 2013, 21:48

Re: Hyperattachement à une prof, manque, complètement perdue

Messagepar marine2002 » 19 févr. 2014, 19:54

mais en fait ta prof te vouvoie devant tes amis mais te tutoie par mail? Tu peut trouve rune excuse comme une activité pr aller a la CMP. Tu sais, parler a la parsonne en qui tu as le plus confiance sa peut faire du bien

Lahelis
Messages : 16
Inscription : 05 janv. 2014, 13:11

Re: Hyperattachement à une prof, manque, complètement perdue

Messagepar Lahelis » 19 févr. 2014, 21:19

En fait tu sais vu que je suis au lycée les profs vouvoient les élèves, juste dans son mail vu que j'étais plus son élève elle me tutoyait, fin je sais pas si tu vois x)

Je pense que je vais déjà aller parler avec ma prof de latin de cette année, vu qu'elle est déjà venue vers moi, pour d'autres choses mais bon, et comme à chaque fois que je termine en avance elle vient me voir pour discuter avec moi… j'espère juste que j'y arriverai, on verra bien ce que ça donnera, j'espère que déjà ça, ça m'aidera: je ne me sens pas encore prête a aller vers des personnes qui me sont complètement inconnues..

Miris
Messages : 216
Inscription : 05 janv. 2014, 20:24
Localisation : Pas trop loin de la mer

Re: Hyperattachement à une prof, manque, complètement perdue

Messagepar Miris » 19 févr. 2014, 22:34

Lahelis a écrit :En parler à mon lycée, oui, pourquoi pas, mais ces "problèmes" sont quand même beaucoup moins importants que d'autres, ça ne risque pas de paraître un peu ridicule d'une certaine manière? Je veux dire il y a des personnes qui perdent leur parents, a qui il arrive de véritables drames: mes parents ont juste divorcé, à côté ce n'est rien…


Bonjour Lahelis,
Tu trouveras toujours une personne avec plus de ''problèmes'' que toi, mais ça ne veux pas dire que ce que tu vies n'est pas difficile et que tu n'as pas le droit d'en parler.

marine2002
Messages : 102
Inscription : 04 déc. 2013, 21:48

Re: Hyperattachement à une prof, manque, complètement perdue

Messagepar marine2002 » 20 févr. 2014, 17:55

bienvenu au club lahelis moi nn plus je n'ose pas aller voir les gens que jconnais pas trop. Ouais jvoie nous au collège presque ts les profs nous tutoie


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum scolaire »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités