En proie à un "personnage" qui me hante

Forum ado déréalisation, vie imaginaire
Timgrehan
Messages : 23
Inscription : 02 janv. 2016, 21:21

En proie à un "personnage" qui me hante

Messagepar Timgrehan » 02 janv. 2016, 21:27

Bonjour , je me nomme TIm grehan, mais ce n'est qu'un pseudonyme que j'ai crée pour maintenir mon identité loin de tout discussion. Je suis mineur, et j'ai des problèmes sociaux particulier. Dans mon lycée beaucoup de monde me connaient sous le nom de "Nightmare" (Si on change les lettre de place, le nom "tim grehan" forme "nightmare" ). Depuis le jeudi suivant les attaques du 13 novembre, je me joue dans un autre rôle, le rôle du méchant.. C'est à cause d'un personnage qui me hante depuis 3ans, je le vois chaque jour, je m'y fait, et je me sens de plus en plus en lui. Je suis devenu un "criminel" recherché par les ensignants et les surveillants. Je me suis fait passé pour le chef d'une organisation aux yeux de tous, je me suis volé un livre pour m'inocenter. Je semais de fausses preuves, de faux indices, tout ça de manière calculé. Sans aucune erreur. Tout mes plans était parfait. Ce qui m'a ouvert les yeux, c'est le fait d'avoir pu parler à quelqu'un, mais ce jour là j'avais fait une erreur, car elle savait mon identité, et la rumeur se propageait. En ce moment même je suis en train de préparer un plan pour m'innocenter. Cela devient une obsession, tout les soirs je repense à cela. Mais si je faisais tout cela c'est parce que je me sentais rejetté. Je n'arrive pas à tourner la page. Même si vous ne pouvez pas m'aider, le fait de vous avoir écrit ma libérer en partie. Au revoir ou à bientôt
Cordialement Tim grehan

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12701
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: En proie à un "personnage" qui me hante

Messagepar Dubreuil » 05 janv. 2016, 14:17

Allez voir un psychiatre. Il vous aidera, de visu, à surmonter vos troubles.
Qualifications : Master 2 de Psychologie clinique - DE de pychomotricité
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.
" La psychanalyse est un remède contre l'ignorance. Elle est sans effet sur la connerie." Jacques Lacan

Timgrehan
Messages : 23
Inscription : 02 janv. 2016, 21:21

Re: En proie à un "personnage" qui me hante

Messagepar Timgrehan » 06 janv. 2016, 16:36

Si je cache mon identité, c'est justement pour éviter que mes parents ne s'en mêle, et un psychiatre ne ferait qu'empirer les choses. Mais ne vous inquiétez pas, j'y es pris goût et je vais maintenant m'attaquer à des choses plus importantes si vous voyez ce que je veux dire. Si vous acceptez de l'argent pour don, je me ferais un plaisir de vous le donner.
Ce fut un "bonheur" de vous parler mais il est trop tard maintenant. Mon problème est bien plus complexe que vous ne le croyiez.
J'ai l'habitude de laisser une petite phrase à chaque personne que je vole, ma carte de visite entre autre.
La vie est un jeu et il est temps d'en changer les règles.
Adieu Cordialement Tim

Patouche
Messages : 708
Inscription : 29 nov. 2015, 07:11

Re: En proie à un "personnage" qui me hante

Messagepar Patouche » 06 janv. 2016, 16:49

Bonjour,
Vos parents semblent importants pour vous, même si vous ne voulez pas trop le reconnaître, je crois. Et ce qu'ils pensent de vous, sinon vous n'auriez pas envie de le leur cacher.
C'est difficile pour des gens comme nous, sur ce forum, de vraiment comprendre votre "jeu". Non, la vie n'est pas un jeu. Quand des gens disparaissent, il y a des personnes qui souffrent vraiment, ce n'est pas un jeu.
J'ai moi-même un fils, que j'aime plus que tout. Nous avons beaucoup de complicité, il me raconte presque tout, il a confiance en moi, il sait que je ne le jugerai pas, même si je me fâche parfois. Personne n'est parfait, mais la vie bien réelle est bien plus intéressante, bien plus riche que tous les jeux qu'on peut inventer.
Vous ne semblez pas avoir de réel plaisir dans votre histoire. Juste une sorte de satisfaction, pour un moindre mal. Il y aurait plein de choses qu'une personnes bienveillante pourrait vous faire découvrir et vous donner goût à une nouvelle dimension de notre monde. Participez !

Avatar de l’utilisateur
Jeannette
Messages : 9310
Inscription : 19 nov. 2010, 10:21
Localisation : Ailleurs

Re: En proie à un "personnage" qui me hante

Messagepar Jeannette » 06 janv. 2016, 16:57

Personnellement, j'ai plutôt envie de rire...
Quand on est aussi à l'aise dans l'usage de personnalités d'emprunt, on sait qu'un médecin (soit-il psychiatre) est soumis au secret professionnel et si on souhaite réellement se "libérer", on sait trouver des solutions pour le rencontrer. Le reste n'est que provocation.
Si quelque chose s’oppose à toi et te déchire, laisse croître, c’est que tu prends racine et que tu mues. A. de St Exupery - Citadelle
Il y a un moment où les mots s'usent. Et le silence commence à raconter. K. Gibran

Timgrehan
Messages : 23
Inscription : 02 janv. 2016, 21:21

Re: En proie à un "personnage" qui me hante

Messagepar Timgrehan » 06 janv. 2016, 17:15

Ce que je trouve amusant, c'est que vous ne comprenez pas ce que je disais dans "Le psychiatre ne ferai qu'empirer". J'entends par là que si j'allais "éventuellement" voir un psychiatre, il me serai absolument impossible d'expliquer mes absences à mes parents. Nous n'avons visiblement pas les même visions des choses. Et qui vous dis que je tiens à mes parents ? Vous ne me connaissez pas pour pouvoir juger de mes émotions envers qui que se soit. Une fois qu'on a vu quelqu'un mourir on se moque éperdument d'en perdre d'autres surtout dans mon cas. J'ai détruit la plupart des sentiments que j'avais. Je ne connais plus "le rire", "la tristesse", ou encore "la pitié". Vous avez raison de parler de provocation, car cela était le but de mon message précédent. Je suis un grand manipulateur, et cela m'aide beaucoup à ce que je vois. Si je vous ai "provoquer" c'est uniquement pour attirer votre attention. 5 jours voir plus sans recevoir de réponses, puis une réponse courte: "Allez voir un psychiatre". Et là j'en reçois 2 en à peine 1 heure, Incroyable. La vie est un jeu pour moi. Un début, tu perd ou tu gagnes, et à la fin ben c'est fini. Voilà vous savez pourquoi je vous ai "provoqué".

Patouche
Messages : 708
Inscription : 29 nov. 2015, 07:11

Re: En proie à un "personnage" qui me hante

Messagepar Patouche » 06 janv. 2016, 17:20

Si vous ne tenez pas à vos parents, pourquoi est-ce que cela vous inquiète de leur expliquer vos absences ?

Voir mourir quelqu'un, perdre quelqu'un qu'on aime vraiment, je l'ai aussi vécu. Soit on enfouit tout au fond de soi ses émotions, jusqu'à croire ne plus les ressentir, soit on souhaite de tout coeur que personne d'autre ne vive ça.

Patouche
Messages : 708
Inscription : 29 nov. 2015, 07:11

Re: En proie à un "personnage" qui me hante

Messagepar Patouche » 06 janv. 2016, 17:24

La provocation est une grand colère, colère contre quoi ?

Timgrehan
Messages : 23
Inscription : 02 janv. 2016, 21:21

Re: En proie à un "personnage" qui me hante

Messagepar Timgrehan » 06 janv. 2016, 17:29

Ce n'est pas une question de "tenir à ses parents" pour l'explication des absences, mais une question d'autorité. En effet, admettons qu'ils découvrent que je vois un psychiatre, ils pourraient m'envoyer dans un hôpital psychiatrique par pur "affection",car ils en ont le plein droit, ils peuvent envoyer leur fils dans un autre établissement , ce qui serait juste une sorte de prison. Moi en tant que "mineur" je ne peux rien faire, je n'ai pas le droit à la parole.

Timgrehan
Messages : 23
Inscription : 02 janv. 2016, 21:21

Re: En proie à un "personnage" qui me hante

Messagepar Timgrehan » 06 janv. 2016, 17:30

Je vous ai déjà dis que ce n'était pas de la "provocation" mais un moyen de manipulation : )


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum déréalisation »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités