Relation mère fille et petits enfants

Forum adulte, aide psychologique gratuite
Marylooo
Messages : 6
Inscription : 15 févr. 2017, 15:06

Relation mère fille et petits enfants

Messagepar Marylooo » 15 févr. 2017, 15:41

Bonjour,

Je viens d'avoir l'idée de chercher sur internet , de l'aide ou une compréhension d'une situation qui m'échappe et qui m'arrache le cœur .

Ma fille â 36 ans et deux enfants de 9 et 5 ans.
Elle vit à 40 km de chez moi et â 300m de sa belle mère . Cela va faire 10 ans.

Depuis qu'elle est mère , mariée , elle a fait le choix , de privilégier sa relation â sa belle famille .
Son mari et jumeau avec sa soeur , et tous vivent autour de leur mère , pas très loin. 500m.
Je suis une grand mère qui travaille toujours car je n'ai pas l'âge de la retraite.
Cela fait pratiquement 10 ans, que ma fille ne vient plus spontanément me voir. Elle travaille et avec ses 2 petits enfants elle n'a pas le temps . Çe que je comprends un peu.
Mes petits enfants j'essaie de les prendre un week-end par mois . Je suis infirmiere et je travaillle en 12h. Quand j'ai un week-end , je les récupère le vendredi soir, je termine ma journee de 12h, et je bascule immédiatement dans mon rôle de grand mère . Je les ramène le dimanche , et je reprends le boulot le lundi.
Voilà â peu près le rythme de vie avec mes petits loulous. Si je veux les voir, je suis contrainte d'adopter ce rythme , sinon je ne les vois jamais .
Cette année noel s'est fait chez moi , j'ai invité mes 2 filles, mon gendre , son frère, et donc les petits bouts.
 çe jour depuis le 25 décembre, je n'ai pas eu un coup de fil, ni donc de visite.
J'ai appelé pour avoir des nouvelles , puis avoir des relations. Je lui dis , sur le ton de l'humour léger, bin si je ne tappellle pas....oui maman je sais, mais je n'ai pas le temps. Ok ma chérie je comprends lui ai répondu .
Ils partait en vacances au ski , j'ai voulu faire un coucou avant le départ . Maman je vais tomber en panne de portable je n'ai plus de batterie me dit elle, ah ... bon dis je ...tu travailles la sûrement je ne vais pas te déranger ....non me dit elle on boit le café chez MT ...

Ah bon !? Donc tu as du temps ? J'ai raccroché le téléphone. Vexée humiliée d'être autant de côté .
Je suis sanguine . J'ai eu tort car cela me porte tort dans sa relation â elle .
On s'est échangé quelques messages, enfin surtout moi, disant que visiblement je suis tjrs de côté pour moi on a pas le temps mais pour belle maman .....le temps ça coule de source .
En 2011, nous avions fait les démarches pour une conciliation familiale , car la situation était identique. Cela n'a jamais aboutie .
En 2008 ma fille â eu un accident domestique grave , brûlée au 3. Eme degré . Quand on m'a prévenu , elle revenait de l'hôpital , bandage de partout, et surtout toute la famille de mon gendre était déjà la, était au courant meme avant moi . Â l'époque j'avais déjà tiquee , mais bon me suis je dis laisse couler...
Ma petite fille de 18 mois a été hospitalisée en urgence , 3 jours. J'ai voulu y aller. Non çe n'est pas la peine . Refus de sa part . Sa belle mère était âvec eux.
Des qu'elle a connu sa belle famille, nous sommes devenus nettement moins importants .

Je ne suis invitée que pour les anniversaires des deux petits, et parfois noel , mais toujours avec toute la famille de mon gendre. Sinon black out . Plus rien.
Cette fois ci je me suis disputée avec elle . Je lui ai dit si je comprends bien je ne suis invitée que pour les cadeaux au moment des anniversaires !!??

J'ai envoyé un SMS â MT , qui au demeurant MT étant sa belle mère , est très gentille , très très gentille. Ellle voit touts ces petits enfants moult fois sans n'avoir rien à demandé.
Mon SMS disait que depuis que ma fille était entrée dans sa famille, je ne la voyais plus. Et qu'elle avait bien de la chance de voir ma fille .

Çe n'est pas la 1 ère dispute que j'ai â çe sujet avec ma fille . Tout le monde s'use. Et mes disputes car je réclame un peu de présence , et que je réclame de voir mes petits enfants autrement qu'entre 2 périodes de travail éreintantes .

J'ai l'impression que j'ai perdu ma fille . Je ne la reconnais plus . J'ai l'impression d'être devenue un vrai boulet pour elle .
Ça m'arrache le cœur . Je suis dans une souffrance sans nom.
Quand je me manifeste pour montrer que j'existe , que je le fasse de façon raisonnée ou iraisonnee , le résultat est le meme . Tout doucement on est en train de m'écarter...
J'ai réalisé ce matin que je devais faire le deuil de ma fille .
Sinon je ne réussirais pas â rebondir .
Quelle est la solution ? Quelle est la solution ???

Marylooo
Messages : 6
Inscription : 15 févr. 2017, 15:06

Re: Relation mère fille et petits enfants

Messagepar Marylooo » 15 févr. 2017, 16:16

Je n'avais pas vu que c'était payant .... :|

Donc aucune réponse à attendre ....

cleopatre
Messages : 23
Inscription : 18 févr. 2015, 20:58

Re: Relation mère fille et petits enfants

Messagepar cleopatre » 15 févr. 2017, 16:42

Bonjour Maryloo.

Je ne suis pas psy et vous livre simplement qq questions de réflexion à la lecture de votre message.
En dehors de vos enfants et petits'enfants, avez-vous des sources de satisfaction personnelle? Quels sont vos loisirs, passions?
Mon ressenti est qu'il serait important de prendre soin et vous occuper de vous, de votre vie. Cela permettrait peut peut-être de prendre un peu plus de distance avec votre fille et in fine d'apaiser votre relation.

Si cela est trop difficile à vivre, il est possible d'aller discuter de votre souffrance avec un psychologue.

Marylooo
Messages : 6
Inscription : 15 févr. 2017, 15:06

Re: Relation mère fille et petits enfants

Messagepar Marylooo » 15 févr. 2017, 18:02

Merci Cleopatra de votre réponse

Moi ? Ma vie c'est travail , une ou deux amies, ma soeur que je vois de temps à autre .
Je suis divorcée .

Mon ex mari est parti très loin â l'étranger refaire sa vie . En France il voyait bien aussi cette mise à l'écart pour lui aussi .

Ma famille est importante pour moi . Je suis seule . Je comble par pas mal de travail.
Car vivre seule n'est pas simple financièrement .

Oui je suis allée voir plusieurs fois un thérapeute pour m'aider .

Je serais trop en attente visiblement.
Pourtant je n'en demande pas beaucoup...tout du moins je n'ai pas la sensation de demander bcp.
Je sais que si la relation continu comme ça, nous allons devenir étrangère , c'est déjà le cas ..

Rebondir sur moi, en m'occupant de moi , je n'y arrive pas . J'étais maman je ne le suis plus . On me dit tu ne l'est plus .

C'est çe rejet la, que je vis mal .

Prendre des distances , je n'ai pas d'autre choix pour me protéger de la douleur

Puis vous savez , je vois autour de moi , mes copines , ma soeur ...n'ont pas ces mêmes relations avec leurs filles , donc je compare , je peux comparer, et oh combien c'est douloureux....

On a les relations avec ses enfants en fonction de la vie que l'on a fait avec eux quand ils étaient petits....c'est çe que l'on dit autour de moi .

C'est pour ça que je sens que je dois passer une étape , comme faire un deuil de relations avec sa propre fille . Dur ! :( :(

Pourquoi m'a telle remplacée par sa belle mère ..?

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 9992
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Relation mère fille et petits enfants

Messagepar Dubreuil » 16 févr. 2017, 01:16

Non, ce n'est pas payant pour qui ne veut pas une réponse professionnelle approfondie. Pour l'instant je suis la seule psy à répondre gracieusement sur ce forum dès que je le peux. Vous pouvez constater le nombre de mes réponses, et si je ne vous ai pas lu, c'est que votre message est très récent. Désolée.
http://www.psychomotricienne-analyste-nice.fr

Marylooo
Messages : 6
Inscription : 15 févr. 2017, 15:06

Re: Relation mère fille et petits enfants

Messagepar Marylooo » 16 févr. 2017, 06:04

Aidez moi madame dubreuil ....

Car si je m'exprime en réclamant avec ma fille , je passe pour celle qui veut nuire à ma fille et â sa famille .

Si j'accepte la situation telle qu'elle est ...je tais ma douleur , et je la laisse s'éloigner . Je prends mes petits enfants entre mes planning chargés , et je fais genre de m'en sortir , de ne pas être fatigué et une fois ramené les petits chez eux , aucun repos j'enclenche sur le boulot . Et surtout faut pas que je me plaigne .

Je suis seule quand je les prends, il y en a deux, c'est pas tjrs évident . Mais faut que je m'en sorte sinon je ne les vois pas si je ne les prends pas.

Ma fille ne fera jamais une rupture, car elle tient à l'équilibre familial....que les enfants voient les grands parents , les deux grands parents . Équilibre avant tout .

Les invitations seulement aux anniversaires ou l'on a l'impression de n'être qu'une machine a cadeaux .
Je ne sens plus d'amour de la part de ma fille. Elle c'est réservée exclusivement à son mari, ses enfants, et sa belle famille .

Et je vis dans la rancœur, des que je ne travaille pas, je ressasse tout ça en rond dans ma tête ..sans solution...

Avatar de l’utilisateur
Jeannette
Messages : 9221
Inscription : 19 nov. 2010, 10:21
Localisation : Ailleurs

Re: Relation mère fille et petits enfants

Messagepar Jeannette » 16 févr. 2017, 11:25

Marylooo a écrit :Je serais trop en attente visiblement.
Pourtant je n'en demande pas beaucoup...tout du moins je n'ai pas la sensation de demander bcp.


J'espère que tu ne prendras pas ma réponse comme une forme de reproche, car elle ne l'est pas même si elle est certainement projective (autrement dit, je réponds en tenant compte de ce que je vis moi-même avec ma mère et, pour info, j'ai 50 ans).

Je pense qu'une grande partie du problème est là : même si ce n'est pas beaucoup, tu demandes...
Et je suis bien placée pour savoir que même si peu de demandes sont exprimées, la "tendance", elle, se ressent de façon permanente et devient insupportable.
Pour essayer de te faire comprendre...

Un parallèle : tu te souviens de lorsque tu étais à l'école ou au collège ?
Parfois, tu avais passé un super weekend, éventuellement exceptionnel. Un weekend au ski ou à la mer ou dans une fête foraine, des cousins qui vous invitaient chez eux pour les 2 jours, un anniversaire à fêter, un mariage ou une communion dans la famille... A toi de choisir.
Le dimanche soir, tu étais fatiguée, mais heureuse. Sauf que ... c'était les devoirs qui, eux, avaient fait les frais du weekend exceptionnel. Oui, tu aurais pu trouver 30 minutes pour les faire. Mais prise dans l'ambiance, ou fatiguée, tu les avais laissés de côté. Pas faits. Ou bâclés. Et le lundi matin, c'était le mauvais moment à passer. Sermon du prof ou de l'instituteur. Même si il comprenait parfaitement, même si il ne faisait pas de reproche réel, et qu'en réalité il était content pour toi, il ne pouvait pas laisser passer cela. Et même si tu appréciais beaucoup cet instituteur, tu appréhendais ce moment, tu te sentais coupable. Et quand bien même il n'aurait rien dit, rien exprimé, tu aurais malgré tout ressenti cette culpabilité. Pouvant aller jusqu'à t'enlever toute envie d'aller à l'école, quand bien même tu aurais été une bonne élève et aurait apprécié apprendre, aimé tes camarades de classe, trouvé cet instituteur "super"...

Autre parallèle : les problèmes de fric... Tu connais, je connais. Comme tout le monde. Et lorsqu'ils s'accumulent, le moindre courrier ou le moindre coup de téléphone du banquier ou d'une entreprise à laquelle on doit de l'argent, même une somme très faible, devient pénible. On voit une enveloppe de la banque et, avant même d'ouvrir, on craint les problèmes, les représailles, l'annonce des agios, ... Et ce même si parfois le courrier n'est en fait qu'une publicité pour un service quelconque auquel, évidemment, on ne s'abonnera pas...

Dans les 2 cas, en réalité, la problématique est la même : la sensation d'avoir une dette et d'être coupable de ne pas la solder, et de se la faire rappeler régulièrement. Sauf que, autant on peut espérer clôturer le dossier définitivement face à un banquier, autant elle est sans fin avec des parents, des proches. Un téléphone qui sonne, et le ressenti ou la pensée sont là : de quoi suis-je coupable ? Que va-t-elle/il encore me demander ? Et ce, même si la personne n'exprime aucune demande de façon explicite.

Torts partagés ? Bien sûr ! Mais qui demande des efforts réciproques. S'il n'est pas trop tard...

La solution ? Je ne connais pas de solution miracle. Mais je peux te donner des pistes.

Te concernant, d'abord, faire l'effort de remplir un peu plus ta vie. De sortir de ce circuit fermé entre ton travail et ces 2 amies. Pas simple au regard de ton rythme de vie, je te l'accorde. Mais tu peux par exemple trouver une solution pour faire 30 minutes de sport par ci par là dans la semaine. Ne serait-ce qu'un tout petit peu de marche. Et surtout, trouver des activités pour tes jours de repos. Associations ? Bénévolat ? Sorties culturelles ? Sport ? Contrairement à ce que l'on suppose souvent, cela n'impose pas systématiquement de fortes dépenses et, une fois l'habitude prise, cela devient vite un besoin et une grande source de satisfactions personnelles.

Pour les weekends où tu souhaites voir tes petits enfants, réfléchir à une organisation différente. Tu dis être "obligée" de les récupérer le vendredi soir après une journée chargée. Ne serait-il pas possible, vraiment, de trouver une autre solution pour que tu ne les récupères que le samedi matin après une bonne nuit de repos par exemple ?

Quant à ta fille, a-t-elle fait "le choix" de privilégier sa belle famille ? Peut être. Ou peut être pas. Cela peut être un choix imposé, seule solution par exemple pour ne pas mettre son couple en danger. Ou cela peut être le choix du "confort", en particulier si cette belle famille en question ne "demande" rien. Et surtout, celle d'une relation qui s'est créée alors qu'elle était adulte, présentée par son compagnon, et qui n'a pas à être le prolongement d'une relation d'enfant à parent.
Elle ne t'a pas remplacée. Tu es et tu resteras celle qui a bercé ses nuits d'enfants. Celle qui est présente dans ses souvenirs. Mais non, et cela il faudra malheureusement que tu t'y fasses, cela ne crée pas un devoir, une dette. Cela crée un lien. Définitif. Mais qui n'implique nullement un devoir de prolongement d'une relation de parent à enfant. Cette relation, tu ne pourras la faire perdurer qu'à la condition de la laisser se transformer en une relation d'adulte à adulte. Non, tu n'es plus sa maman. Tu es celle qui a été sa maman. C'est différent. Cela ne signifie pas rompre et supprimer la relation. Mais la laisser se transformer. Ne plus attendre d'elle qu'elle agisse comme ton enfant. Et ne pas comparer. Chacun est unique.

J'en sais quelque chose. J'ai beau avoir une vie chargée et ne voir que rarement certain(e)s ami(e)s, j'ai beaucoup plus de plaisir à me libérer pour eux/elles que pour passer un simple coup de téléphone à ma mère. Et oui, je préfèrerais voir ce lien se rompre définitivement que de l'entendre me dire ne serait-ce qu'une fois de plus que "je pourrais quand même donner ou prendre des nouvelles de temps en temps !" ou que "cela fait longtemps que tu n'avais pas téléphoné tu aurais pu répondre à mes messages !". Oui, je pourrais. Mais je ne supporte pas qu'elle me le réclame, qu'elle considère cela comme allant de soi... Ce qui serait d'autant plus difficile que nous n'avons quasiment aucun goût commun, des modes de vie totalement différents, que nous vivons loin l'une de l'autre, qu'elle ne comprend pas mes choix et les désapprouve même parfois, etc.
A contrario, mon fils vit loin, nous ne nous voyons en général qu'une fois pas an, mais cela ne me manque pas. J'ai assez d'activités personnelles pour que quelques mots échangés par-ci par-là par SMS me suffisent. Il va bien, sa vie lui convient, il ne m'oublie pas. Cela me suffit. Nos retrouvailles n'en sont que plus heureuses. Bref.

Pour en revenir à ta fille, il lui faudra sans doute du temps avant de prendre conscience et de tenir compte d'un changement chez toi. Mais tu dis toi-même qu'elle ne souhaite pas rompre le lien familial. Et c'est déjà quelque chose d'énorme. Alors évolue, toi. Et laisse-lui, à elle, le temps de retrouver l'envie de te parler, de repenser à ses souvenirs avec toi. Et d'ici là, aussi dur que cela soit, dis-toi qu'être la grand-mère de ces 2 petits loulous, c'est déjà énorme. Je connais des grands-parents qui n'ont su que par hasard qu'ils étaient grands-parents, qui n'ont jamais vu leurs petits-enfants, leurs enfants ne leur parlant plus depuis des années. Alors même si je n'aime pas comparer, je pense que c'est une bonne raison de savoir apprécier ce que l'on a plutôt que ce que l'on aurait aimé avoir...
Si quelque chose s’oppose à toi et te déchire, laisse croître, c’est que tu prends racine et que tu mues. A. de St Exupery - Citadelle
Il y a un moment où les mots s'usent. Et le silence commence à raconter. K. Gibran

emeraude31
Messages : 190
Inscription : 27 sept. 2013, 06:46

Re: Relation mère fille et petits enfants

Messagepar emeraude31 » 16 févr. 2017, 19:05

la vie est sacrément mal faîte quand même ...

il y a les filles qui donneraient tout pour avoir une mère présente, s’intéressant à elles et des mères en manque de leur fille ...


jeanette :
un parent peut empêcher de présenter/prévenir à son propre parent de la venue d'un enfant ?

Marylooo
Messages : 6
Inscription : 15 févr. 2017, 15:06

Re: Relation mère fille et petits enfants

Messagepar Marylooo » 16 févr. 2017, 21:06

J'adhère pas à tout ce qu'a écrit jeannette ..

Mal faite la vie ? Je ne sais pas.

J'étais présente pour ma mère ....meme si parfois je faisais dans l'effort quand j'étais surbookée plus jeune.

Çe que je sais c'est que je ne l'ai jamais mise à l'écart de ma vie et de ses petits enfants.

La situation n'est pas celle que tu me racontes jeannette avec ton vécu et ton ressenti de ta propre vie .

Je ne me suis jamais imposée chez ma fille, je ne me sentais plus â l'aise . Je ne la reconnaissais plus . Idem pour son père .
Mais un homme vit différemment les choses de la vie.

Mon histoire, jeannette n'est pas la tienne . Excuse moi. J'ai mon parcours de vie aussi .

Quand ma fille aînée , celle dont je parle, quand elle a eu 2 ans, j'ai perdu mon second enfant â 8 mois 1/2 de grossesse .
J'ai été à ce moment là mortifiée , mise à terre . Aucun suivi psy à l'époque (1982).

Quand ma fille aînée est arrivée à terme de mon 1 er petit fis, impossible que le bébé se mette en position tête en bas â 8 mois pour se préparer à l'accouchement . Manœuvre du gynéco , c'est assez périlleux et il y a d'énormes risques pour le petit.

Elle a consulté un ostéopathe sur conseil d'un gynéco , pour tenter un retournement naturel de l'enfant.

L'ostéopathe lui a dit que l'enfant ne voulait pas sortir, car il avait une angoisse, en l'occurrence celle de la mère ....car inconsciemment si l'enfant sortait il allait mourir .

Ma fille m'en a parlé longtemps après ...

Sa deuxième , son terme était prévu , le jour de mon accouchement décès d'il y a 30 ans avant .

Et la petite est sorti avec un tour de cordon autour du cou.....la même chose que moi en 1982. Ça aussi je l'ai appris il y a peu.

Je ne viens pas ici pour prendre des leçons des unes et des autres. Je tente de trouver une solution sans rupture, ni éloignement . Une famille c'est une famille, c'est important , je ne demande pas d'être sans cesse les uns sur les autres .

Je demande de voir mes petits enfants aussi autrement que dans mes planning chargés et fatiguants.

Je ne viens pas ici m'exposer , dans une banale histoire de famille . Toutes les familles ont des problèmes ne nous leurrons pas.

Déception de ma part des réactions ici .
D'emblée c'est ma mise en avant , j'attend trop, je demande trop .
De toute façon je ne fais pas le poids , je suis seule, et eux sont un groupe , le décalage commence la .

Je n'attendais pas que l'on s'apitoie sur moi , juste des tentatives de solutions . Bref !!

Mais effectivement , il est temps que je passe cette étape, çe cap .

Que j'elargisse ma vie sociale sans aucun doute .

Vous savez mesdames , quand votre fille rencontre son mari....et que subitement elle vous voit comme un fardeau....avouez que c'est dur à avaler et â digérer .

Sincèrement je pense qu'elle a un problème avec moi , que je ne peux régler . S'en rendra telle compte un jour ....j'en sais rien .
Mais si c'est trop tard pour moi çe seta trop tard. Çe n'est pas qu'en j'aurais 80 ans qu'elle fera genre ...je suis présente pour ma mère , car entre temps il y aura 20 ans de passer à s'éloigner .

Un psy m'a dit un jour que les histoires de familles se répétaient ....

Bonne soirée !

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 9992
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Relation mère fille et petits enfants

Messagepar Dubreuil » 17 févr. 2017, 20:57

[quote="Marylooo"]J
Vous savez mesdames , quand votre fille rencontre son mari....et que subitement elle vous voit comme un fardeau....avouez que c'est dur à avaler et â digérer .

Certes, nous mettons nos enfants AU MONDE, mais pas pour nous.
Ils ne nous appartiennent pas, et leurs décisions de mise à distance sont leur façon de s'émanciper. Et la preuve que notre devoir est réussi.
Quand une fille revient nous voir, et qu'elle a sa vie ailleurs, elle n'a plus besoin d'une mère Des conseils d'une mère Sa vie lui appartient, et ses enfants aussi. C'est un plus, un bonheur, une grâce, quand elle accepte qu'ils fassent partie de notre vie.
Cette partie là est finie pour nous, c'est notre fille qui prend le relais.
Elle vient nous voir, FEMME en face d'UNE FEMME, et non plus fille et mère. Elle n'a ni envie ni besoin d'être conseillée. Elle veut surtout PROUVER que tout se passe bien sans nous !
Dès que la fille devient mère, sa propre mère en a le remerciement le plus beau et le plus complet.
Nos petits enfants ne nous appartiennent pas et nous n'avons aucun droit sur eux.
Ce que nous avons enduré dans l'éducation de nos propres enfants ne demande aucun remerciement. Ils ne nous ont pas demandé de venir au monde. Et c'est au moment où nous les avons élevé et quand ils nous ont aimés, que nous avons reçu notre réponse.

J'ai une question pour vous, ou l'internaute qui passera par là :
Un exemple : ces personnes âgées, ces parents, que les grands enfants ne viennent pas voir à l'hôpital ou dans une maison de retraite à 20 kms de chez eux, pourquoi ?
Ils pourraient venir voir leurs vieux parents, mais ils ne le font pas, pourquoi ?
http://www.psychomotricienne-analyste-nice.fr


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum adulte »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités