Comment aider une amie dépressive

Forum dépression, déprime
Sev_erine
Messages : 3
Inscription : 19 mai 2010, 21:39

Comment aider une amie dépressive

Message par Sev_erine »

Bonjour/Bonsoir.
S'il vous plait j'ai vraiment besoin de votre aide..
Une amie à moi va mal. Elle va sur ses 18 ans.
Elle est lassée de la vie, ne sait plus ce qu'elle veut faire dans l'avenir, ne travailles plus, n'en a plus la motivation, sèche quelques cours, ne sourit plus beaucoup ( ou fais semblant d'être bien), reste seule, renfermée sur elle même, ne parle pas de ses problèmes. Seulement comme ca n'allait pas, ses parents ont décidés de l'emmener chez le médecin. Et finalement le médecin lui a dit qu'elle faisait une dépression.
Seulement elle n'aime pas parler de ses problèmes, il lui a proposé d'aller voir un psy mais elle ne veut pas, elle se renferme sur elle même et n'essaye pas de résoudre le problème. En gros elle plonge de plus en plus bas. Elle a perdu du poids aussi. Elle n'a plus envie de manger ou très peu. Elle fuis. J'ai peur. Je suis triste. Ca me rend malheureuse tout cela. J'aimerais l'aider. Mais je ne sais comme faire. Avant elle riait tout le temps pour des riens. Maintenant elle va mal. Elle n'a plus de but dans la vie, pense louper son bac. Que faire ? Comment aider une amie dépressive ? Comme lui redonner goût à la vie ? J'ai vraiment du mal, je ne sais comment la faire sourire, rire, vivre.
Merci de m'aider..
Avatar de l’utilisateur
Dubreuil Nicole
Psychologue clinicien
Messages : 789
Inscription : 14 mars 2010, 20:02

Re: Comment aider une amie dépressive

Message par Dubreuil Nicole »

Bonsoir, votre détresse m'a émue, mais j'ai bien peur d'aggraver votre désarroi par ma réponse.
En effet, si votre amie ne veut rien faire ni rien dire, vous ne pouvez pas aller contre sa volonté et la guérir de cette dépression malgré elle. Pour que sa joie de vivre revienne, il faut qu'elle ait de son côté, au moins le désir d'aller mieux.
Dans votre tête, essayez de passer en revue ce qui s'est passé au moment où elle a changé. Peut-être en savez-vous plus que vous ne croyez : une rupture sentimentale, une humiliation verbale.
Peut-être quelque chose qu'elle ne peut pas dire : des attouchements, un viol..
Cherchez ce qui à votre avis peut être le détonateur de ce comportement qui vous alarme.
On ne change pas du jour au lendemain sans raison. Donc, il s'est passé quelque chose.
Il se peut aussi que ce soit " un trop plein ", une succession d'évènements pas forcément tragiques, mais qui ont saturé son esprit, une fatigue nerveuse en quelque sorte. Et cet épisode dépressif peut être considéré comme une soupape nécessaire à une prise de conscience, à un renouveau. Donc salutaire et nécessaire.
Il se peut que quelque chose de très grave soit advenu dans sa vie d'enfant, qu'elle ait occulté ce drame, sans plus y penser. Et que plusieurs années après, soudain le traumatisme re-surgit pour être enfin considéré et compris. Il en va alors de son salut psychique et elle doit consulter.
Il se peut encore que votre amie soit très fatiguée physiquement sans le savoir, par une maladie latente qui agit sur son système nerveux : une maladie psychosomatique. C'est le corps qui parle à la place de la parole.
Il se peut inconsciemment que se considérer comme " victime " lui attire enfin l'intérêt, l'attention, l'inquiétude de ses proches, qui jusqu'à ce jour ne lui manifestaient que peu d'écoute ou de compréhension.
Vous voyez qu'il peut y avoir beaucoup de suppositions..
Faites-lui peut-être simplement valoir que vous respectez sa décision de se laisser aller jusqu'au fond de sa dépression, mais que vous serez toujours là si elle avait un jour besoin de parler. Dites-lui que vous devez toutefois lui dire que si son état s'aggrave elle devra prendre des médicaments qui l'entraineront dans des symptômes encore plus graves que ce qu'elle ressent et qui pourront l'entrainer en hôpital psychiatrique. Qu'ensuite elle sera fichée pour toute sa vie, et jugée " fragile " alors que ce n'est qu'un passage de sa vie où elle " craque " un peu.
Proposez-lui d'aller avec elle parler à un psy, ou quelqu'un qui peut l'aider. Ou bien d'aller avec elle régler une histoire qui lui est arrivée depuis qu'elle ne va pas bien.
Gardez surtout le contact avec elle. Sortez-la un peu dès qu'elle accepte, allez au resto, au cinéma. N'insistez jamais, mais tentez.
Quand vous allez la voir apportez-lui des friandises qu'elle aime, des fleurs, un CD, un bouquin, faites-lui plaisir. Et si vous avez l'impression qu'elle s'en fiche, ne faites aucune réflexion. Elle est touchée mais ses affects sont endormis à cause de quelque chose de grave.
Voilà quelques pistes. Tenez-moi au courant si vous le voulez bien.
Courage. Bien à vous.
Nicole Dubreuil. Psychologue Clinicienne
Sev_erine
Messages : 3
Inscription : 19 mai 2010, 21:39

Re: Comment aider une amie dépressive

Message par Sev_erine »

Je ne pense pas que cela soit un cas grave. Mais je pense que si ne va pas c'est :
Qu'avant elle savait ou elle voulait aller ( c'est à dire en fac de musicologie ) mais que maintenant elle ne sait plus ce qu'elle veut faire et que ca la perturbe beaucoup. Elle comptait même faire une année sabbatique l'année prochaine ou partir loin de ses parents en appartement pendant au moins 2 mois.
C'est une fille plutôt solitaire.
Elle parle très peu. Et en a marre de ses parents, pour des bêtises. Elle ne leur parle que très rarement malgré que son père lui a déjà dit être fier d'elle et même que c'était la plus belle chose qui lui soit arrivé dans sa vie de l'avoir comme fille. Je pense qu'elle a marre de ses parentst car justement elle va mal et voudrait qu'on l'a laisse tranquille , qu'on ne s'occupe pas d'elle.
Aussi elle n'a plus aucun but dans la vie. Ne voit plus l'intérêt d'avoir son bac.
J'ai appris aujourd'hui par un ami qui est dans sa classe à elle et à moi aussi, il y a deux mois de cela lui a avouer être amoureux d'elle et vouloir sortir avec. Elle a refusé. Il est affecté depuis et est triste. Il pense avoir transmis un peu de sa tristesse et de son mal-être à mon amie et ca l'attriste d'autant plus.
Je crois que mon amie ne réalise pas ce qui lui arrive, comme si elle était encore qu'une enfant qui ne connait pas grand chose à la vie. Elle s'intéresse peu aux gens il me semble. Ne s'attache pas beaucoup. Et aime rester seule dans son coin.
Je ne sais quoi rajouter . Elle est lassée de la vie. Ne sait plus ce qu'elle veut , ne comprend pas ses propres réactions, s'en veut sans doute de ses réactions face à l'ami de ma classe, ne sait plus quoi faire...
Voilà. A peu près.
Merci pour votre réponse ;)
Avatar de l’utilisateur
Dubreuil Nicole
Psychologue clinicien
Messages : 789
Inscription : 14 mars 2010, 20:02

Re: Comment aider une amie dépressive

Message par Dubreuil Nicole »

Il arrive également que pour certaines personnes, quelque chose de latent explose au moment de l'entrée à l'âge adulte. Des symptômes psychiques qui n'avaient pas été décelés, un comportement solitaire que l'on avait pris pour de la réserve, mais qui était en fait la manifestation d'un trouble psychique grave, comme ceux de la psychose, la schizophrénie.
Etre solitaire, s'intéresser peu aux autres, ne pas communiquer, tout cela peut être significatif et signer un état psychologique préoccupant.
Dans des états limites, tantôt dans la réalité, tantôt dans " son " monde, sans rien en dire la personne peut commencer à trouver son environnement " bizarre ", comme si elle en était absente, comme si elle se regardait bouger, s'entendait parler sans s'y sentir impliquée. Elle peut entendre à l'intérieur d'elle-même des voix qui commandent ou parlent entre elles, éprouver des sensations particulières, voir des choses furtives qui n'existent pas, etc.. Tout ceci est la plupart du temps tellement particulier et angoissant que la personne n'en parle pas de peur d'aggraver ses perceptions, et/ou que l'on se moque d'elle. Pourtant il existe maintenant des traitements psy très au point qui stoppent immédiatement ces phénomènes et permettent de reprendre goût à la vie.
Il se peut que votre amie en soit là, ( ou pas, je l'espère ). Il se peut qu'elle entre dans cette spirale sans s'en rendre compte.
Pourquoi ne veut-elle plus faire musicologie ? Le savez-vous ?
Si votre amie se désinvestit de plus en plus de la vie quotidienne et continue à présenter cet état que vous me décrivez, comme si elle ne savait pas pourquoi elle est ainsi, et qu'elle continue de plus en plus à s'enfoncer dans le silence et l'indifférence, elle doit être hospitalisée rapidement. Ce qui a été diagnostiqué comme une dépression réactionnelle peut surtout être l'entrée dans une maladie psychique grave.
A-t-elle un traitement en ce moment, quels genres de médicaments prend-t-elle ?
Vous ne m'avez pas répondu sur ce qui aurait pu lui arriver de particulier pouvant expliquer ce qui lui arrive.
Avez-vous remarqué quelque chose qui l'aurait perturbée ?
Comme vous le dites, il se peut que ce ne soit pas grave, juste une fatigue nerveuse, un trop plein. Du magnésium, des vitamines, un changement d'air loin des parents et tout peut rentrer dans l'ordre.
Mais une fois encore, c'est à votre amie d'avoir le désir que cela s'arrête.
Vous pouvez également lui faire part de nos mails, afin qu'elle en tire ses propres conclusions. Je vous laisse seule juge.
Je vais m'absenter jusqu'à mardi prochain, d'ici là je n'aurai pas le plaisir de vous lire, mais je vous accompagne dans votre courageuse initiative.
Bien à vous.
Nicole Dubreuil. Psychologue Clinicienne
Sev_erine
Messages : 3
Inscription : 19 mai 2010, 21:39

Re: Comment aider une amie dépressive

Message par Sev_erine »

Oui peut être qu'elle se voit comme absente dans cette vie. Ne comprend plus ses réactions, les gens, les mouvements qui se forment autour d'elle, tout ce qui se passe en somme autour d'elle et à l'intérieur d'elle même. Mais de là à entendre des voix intérieures je doute tout de même. Je pense vraiment pas que c'est un cas si grave ^^' Du moins je ne l'espère pas.
Elle ne veut plus faire musico car elle se démotive, se dit peut être qu'elle n'a pas assez de culture musicale, ou pas assez le niveau en piano, ne se sens pas à la hauteur. N'a pas envie de travailler, a déjà peur de voir la tonne de boulot qu'elle va devoir faire après. Baisse les bras d'avance. Pourtant rien d'autre ne l'intéresse vraiment à part la musique..
Le médecin lui a donné un anti-dépresseur qui devrait marcher d'ici deux semaines m'a t'elle dit.
Elle a peut être fait une introspection sur elle même, s'est sentit trop différente par rapport aux autres et donc bizarre et en voulant faire le point sur elle même, s'est détachée des gens, s'est éloignée, s'est renfermée sur elle même, jusqu'à perdre le gout de la vie.
Elle veut avoir son indépendance , veut partir, avoir 18 ans pour passer le permis et gagner son autonomie, être libre. Elle en a marre d'être toujours amenée par papa et maman et veut pouvoir se débrouiller toute seule. Quitter la maison familiale. Et être en accord avec elle même. Seule avec elle même.
Ce qui aurait pu lui arriver de particulier c'est peut être d'apprendre qu'un bon ami à elle tombe amoureux d'elle , alors qu'elle ne le pensait pas et ne voulait pas que cela arrive , car elle n'a pas d'attirance envers lui plus que de l'amitié et pourrait donc se traiter de 'monstre', d'insensible , car elle ne ressent rien envers lui.
Peut être que des gens lui ont faire perdre l'envie d'aller en musico en lui disant que c'était très dur et chiant et que ca l'a démotivé.
Je ne sais pas vraiment en fait.. Je ne peux faire que des hypothèses.
Voilà. J'espère que cela vous en a dis un peu plus sur elle , mais je doute que ca aide vraiment.
Je ne vais pas lui montrer ses mails échangés, je ne préfère pas.
Et je pense qu'elle peut réussir à se guérir. Aujourd'hui elle allait déjà mieux et hier aussi. Enfin on aurait dit que oui. J'espère en tout cas que c'est vraiment le cas et qu'elle reprend courage et confiance en elle.
Avatar de l’utilisateur
Dubreuil Nicole
Psychologue clinicien
Messages : 789
Inscription : 14 mars 2010, 20:02

Re: Comment aider une amie dépressive

Message par Dubreuil Nicole »

En fait, il lui manque juste un peu de courage pour prendre son indépendance, une petite crise classique de l'adolescence, alors ?
Ca passera. Faites-lui confiance, et ne vous prenez pas trop la tête pour elle. Pensez à vous, c'est mieux !
A plus.
Nicole Dubreuil.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum dépression »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités