Névrose d'angoisse

Forum angoisse, anxiété, stress, insomnie
Damien34
Messages : 5
Inscription : 28 août 2012, 11:09

Névrose d'angoisse

Message par Damien34 »

Bonjour ,

Je vais essayé d'être le plus concis pour résumer ma situation.

j'ai bientôt 3O ans , mes soucis ont commencé il y a maintenant tout juste 3 ans alors que je consultais un psy pour toute autres raison , j'ai alors commencé un soir alors que jetais en couple à faire des crises d'angoisses, une névrose d'angoisse chose nouvelle pour moi , je suis passé de une a deux par semaines , à chaque instant ou je me retrouvais avec mon amie ... je vous laisses imaginé la finalité de cette relation . Suite à ça les crises ce sont alors multiplié mais plus sous forme d'état anxieux généralisé (je n'avais pas d'emploi) , j'angoisse pour tout et n'importe quoi , sortir boire un verre (de jour ou de nuit) , allé au resto etc etc ... ma technique , comme vous connaissez certainement tous : l'évitement , certainement ma plus grosse erreur ...j'ai continué à voir un psy , j'ai essayé la TCC (bof) , j'ai stoppé le psy quelque temps puis repris ...puis stopper depuis novembre , je n'ai jms pris d'anti dépresseur , uniquement du lysanxia très rarement , depuis je me suis mis au sport et j'ai trouvé un travail ... mais les angoisses continuelle sont toujours la et me pourrisse la vie , ma vie sociale en dehors du sport et du boulot est inexistante ...je me sens comme enfermé dans une bulle , alors je suis loin d'être le plus touché j'en suis conscient mais avoir ce genre de souci à 30 ans c'est très compliqué , j'aimerais voyagé mais impossible ...pour infos je ne bois quasi jamais d'alcool , je ne fume pas , aucune drogue , rien de rien ...souvent je me demande si je vais en sortir de ce stress permanent sans raison ou si je vais devoir passé ma vie chez moi , je suis donc ouvert à toute suggestion etc .... ou témoignage positif ?

merci
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 16905
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Névrose d'angoisse

Message par Dubreuil »

La consultation du premier psy a certainement fait monter à " la presque conscience " quelque chose qui se terrait dans votre inconscient.
Il aurait fallu persister à ce moment là dans la découverte de ce traumatisme.
Toutes les manifestations d'angoisse ou d'anxiété que vous présentez, qu'elles soient légères ou très prégnantes doivent toutes être focalisées pour l'instant sur ce " noeud " qui ne s'est pas dénoué dans votre histoire.
Si vous le désirez vous pouvez me parler un peu plus en détail du " pourquoi initial " de votre visite chez le psy, puis de ce que vous avez ensuite pu comprendre de vos émotions au gré de vos autres rencontres psy.
Nous tenterons alors d'y voir plus clair, et qui sait, trouver un lien conducteur vous permettant une autre avancée dans votre questionnement.

Bien à vous
Nicole Dubreuil
Psychologue Clinicienne
Qualifications de Dubreuil : Educatrice spécialisée - Psychomotricienne - Psychologue clinicienne - psychanalyste
Glise Annabel 06 61 80 53 18 Hypnothérapeute humaniste
A VOTRE ATTENTION : Mme Dubreuil sera en vacances, sans internet, du 20 juillet au 20 aout. Elle répondra à vos messages à partir du 22 aout.
Avatar de l’utilisateur
Jeannette
Messages : 9279
Inscription : 19 nov. 2010, 10:21
Localisation : Ailleurs

Re: Névrose d'angoisse

Message par Jeannette »

les angoisses, les phobies, ont une "source" dans ton passé. Elles sont une façon de détourner une peur autre dont tu n'as pas réellement conscience.
Alors tu as 2 possibilités : trouver des astuces pour faire les choses malgré l'angoisse, ou trouver la source pour supprimer l'angoisse elle-même.
Et dans les 2 cas, à priori, c'est avec un(e) psychologue que tu as une chance d'y arriver.

Je n'ai jamais testé de méthodes destinées à "faire avec". Par contre, j'ai vérifié que, une fois que tu es en paix avec ton passé, certaines de tes phobies disparaissent d'elles-même, parfois sans que tu t'en rendes compte tout de suite.
Si quelque chose s’oppose à toi et te déchire, laisse croître, c’est que tu prends racine et que tu mues. A. de St Exupery - Citadelle
Il y a un moment où les mots s'usent. Et le silence commence à raconter. K. Gibran
Damien34
Messages : 5
Inscription : 28 août 2012, 11:09

Re: Névrose d'angoisse

Message par Damien34 »

En fait la base de la consultation , pour resituer je dirais novembre 2008 , c'etait par rapport à mes relations amoureuses , disons que j'etais capable de me faire des films sur tout et n'importe quoi à m'en rendre malade , ce qui me rendait jaloux de facon extreme , enfin quand je dis jaloux je restais quand meme trés correct vis à vis de mes copines du moment , c'était uniquement moi qui me mettait dans des état d'angoisse avec des pics assez violent ... 7 ans auparavant alors que j'avais 21 ans , ma plus longue relation qui à durée 2 ans se finissait et j'ai connu la je pense les pires mois voir années de toute ma vie , pour faire une comparaison certains décés de personne de ma famille ne m'ont pas fait aussi mal , ça semble peut être légèrement exagéré mais c'est comme cela que je l'ai vécu ... je dois avoué que 10 ans après j'arrive encore à me souvenirs de cette histoire , enfin surtout du mauvais .... est ce que tout cela vient de la ? je ne pense pas , est ce que ca en fait parti , certainement ...
Après il faut savoir que je vais bientôt avoir 30 ans mais que je vie encore chez mes parents (pour peu de temps encore...), non pas par plaisir mais par nécessité , maintenant que j'ai un "bon" travail je peux envisagé de déménager , mais je peux vous dire que le niveau d'angoisse risque d'être fort le jour ou cela arrivera.
J'ai effectivement etait ultra couvé , fais attention à si , fais attention à sa , à tel point que il n'y a que peu de temps que je prend mes rdv chez le médecin seul et encore pas tous , meme moi quand je l'ecris je trouve cela totalement hallucinant ... mais je ne vais pas non plus jetté la pierre à mes parents de s'etre occuper de moi ...
j'ai aussi il y a peu de temps isolé un autre "traumatisme" , à l'age de 4 ans environ nous nous sommes fais cambriolé et il m'arrive encore d'avoir peur quand je me retrouve seul chez mes parents à certains endroit de la maison .... enfin je pourrais vous donner des dizaines de supposer explication.
Je me demande si je ne suis pas comme ça depuis ma naissance , concernant mon psy il est bien gentil mais les 15min chrono une fois tous les dix jours ... Pour finir je dirais que j'ai énormément peur de la mort , je ne rentre ni dans un cimetière , ni dans une église et je me demande souvent quel est notre but d'être ici , que doit on faire et pourquoi ? (je parle sur terre) , je vous rassure je suis loin d'être suicidaire même si cet état est pesant j'ai aussi des moments de "répis" , surtout quand ma tete est bien occupé dans mon travail ou au sport ... peu de gens connaisse mes "souci" je crois que meme mes parents pensent que je suis uniquement stressé et mes amis bah que je sors pas uniquement parce que j'ai la "flemme" , ce qui m'arrange au final .... J'aimerais par contre qu'on m'explique comment je pourrais me sortir de ce genre de probleme uniquement par la parole ? non pas que je sois un grand fan des solutions médicamenteuse mais j'ai un peu de mal à voir le bout du tunnel de cette façon .
merci a tous de m'avoir lu et de continuer à me lire , je suis pret à repondre à toute éventuelle questions.
Damien34
Messages : 5
Inscription : 28 août 2012, 11:09

Re: Névrose d'angoisse

Message par Damien34 »

voila j'ai fais une petite liste des choses qui m'ont marqué , bon en comparaison à certaines personne ca peut semblé "léger" mais pas pour moi :



(4 – 5 ans) , cambriolage de la maison , 25 ans plus tard il m’arrive encore d’avoir peur quand je me retrouve seul dans la maison en soirée .

(10 – 11 ans) classe de neige, mes parents ont failli revenir me cherché car je ne mangeais pas (menu pas à mon gout) j’ai donc passé une partie au fond de mon lit.

(13 – 14 ans) terreur nocturne durant environ deux semaines, je finissais par dormir avec ma mère.

entre l’âge de 12 et 15 ans , peur de la mort , certaines soirée durant un été.

(17 – 19 ans) deux ans en bep ou j’étais un des « souffres douleur »

19 ans fin des études, sans diplôme, enchainement de petit boulot (max 2 mois par an)

21 fin d’une relation (2 ans) chaotique du début à la fin, extrêmement douloureux, encore marqué 10 ans plus tard. 2 mois passé au lit a faire venir plusieurs fois le médecin en urgence, expérience ultra traumatisante, de nombreux mois voir année à tenté de penser à autre chose.

Entre 21 et 25 ans, enchainement de petit cdd de 2 mois , des années sans travail , coupé totalement de la vie social avec pour unique contact , internet …


De 25 à 26 ans, une relation par intermittence d’une année avec début des crises, de une de temps en temps sans raison apparente, à une impossibilité de continuer cette relation qui se terminera mal.

De 26 ans à 30 ans, étalement des crises sur tout et n’importe quoi , état d’angoisse de plus en plus généralisé , sortie de plus en plus limité , de rare sortie sur ses dernières année sauf pour le travail et le sport .


28 ans début d’un travail en tant qu’agent commercial, tout à apprendre, pas de salaire garantie, dur de se mettre dans le bain, premier semestre catastrophique mais la suite est un peu meilleur, 30 ans je vie toujours chez mes parents dans 20m2 (à coté) , pas de vie sociale en dehors du sport et du travail.

Aout 2012, 3 semaines de vacances « forcés », avec 10 premiers jours corrects et la suite avec une rumination intense et une profonde fatigue … perte d’appétit , trouble de l’humeur .


Médicament utilisé pendant ses périodes : lysanxia certains soir pour me détendre mais matin difficile pour se lever et récemment strezam , mise à part l’envie de dormir et les migraines , aucun effet intéressant.

29 aout 2012, fatigué de tout ca , je me demande si je vais m’en sortir et avoir une vie « classique » , travail , restau , ciné , loisirs , voyages … allé à des soirées , ne plus refusé les invitations par peur (peur de quoi je ne sais meme pas).

Le fait de tout refuser me permet de tout contrôler , de savoir ce que je vais exactement faire de ma soirée , ce que je vais regardé , je sais que je suis chez moi, non pas un plaisir de rester enfermer entre 4 murs , mais voilà comme je ne suis pas bien ici je peux faire de la respiration , écouté de la musique relaxante , ou même pleuré , peu importe ..
Damien34
Messages : 5
Inscription : 28 août 2012, 11:09

Re: Névrose d'angoisse

Message par Damien34 »

personnne ? pas d'idée de "thérapie" à proposé ? :?
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum angoisse »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités